top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurSebastien

Soutien officiel du SNA (30 000 apiculteurs français!)

On l'attendait depuis quelques semaines et il devient officiel! JEU SAUVE MA RUCHE est soutenu par le SNA 😊


Le SNA, syndicat national d'apiculteurs, regroupe la moitié des apiculteurs français!


Le SNA devient soutien officiel de notre jeu et les mots de son président Frank Alétru sont bluffant de pragmatisme.... Nous avons le devoir urgent de transmission et le JEU sera un outil facilitant!!!!




Voici le mail rédigé par Frank, le président SNA à ce sujet


Les ruchers-ecoles: les pépinières des apiculteurs de demain !


Nous savons maintenant que nous devons en très grande partie aux abeilles et aux autres pollinisateurs, la riche biodiversité végétale qui s’est développée depuis des millions d’années sur notre planète, ainsi que de nos jours, la reproduction de plus de 80% des végétaux sauvages ou cultivés, sans oublier que plus d’une fourchette sur trois de notre alimentation en dépend aussi !


Nous savons aussi que cette population d’insectes essentiels à la sauvegarde de l’humanité est menacée d’extinction. Une étude scientifique internationale a récemment démontré la disparition de plus 80% de la masse vivante de l’entomofaune au cours des trente dernières années en Europe de l’ouest . Car victime des pesticides, des pollutions diverses, de la réduction de leurs resources alimentaires, et des prédateurs tels que le varroa et le frelon asiatique, deux redoutables exterminateurs.




Si jusqu’à la fin des années 60 du siècle précédent , chaque ferme avait son rucher, chaque village avait son apiculteur, souvent le curé, ou le maître d’école qui avaient en eux du bon sens « paysan » , le savoir apicole se transmettait alors, de façon transgénérationelle, mais a rapidement cessé.

En effet, à partir de cette même période, la multiplication de l’usage des pesticides avait alors enclenché en silence, un double génocide: Celui des abeilles et celui des apiculteurs.


Pour y remédier , il a fallu tout d’abord faire cesser la cause principale, en modifiant les conditions d’homologation des pesticides ainsi que la réglementation de l’usage des pesticides pour mieux préserver les abeilles et les autres pollinisateurs . Et dans le même temps, il nous faut former en urgence les futurs apiculteurs de demain . C’est là toute la mission essentielle des ruchers-écoles pour garantir le bien être des générations futures et le retour à l’équilibre des milieux naturels .


Les ruchers-écoles sont les pépinières des futurs apiculteurs . Tout doit être mis en œuvre pour qu’ils puissent se multiplier et , que l’on puisse continuer à enseigner et transmettre comment élever, protéger et multiplier les abeilles . Nous devons bien cela à ces semeuses de vie qui sont aussi les mères de l’humanité.

 

Merci de votre soutien 😉

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page