top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurManon Lincelles

Les terminales face à la RSE et la biodiversité 🌍​🌿​

On revient à l'Institution de la Croix Blanche pour jouer cette fois avec les terminales !


Et, pour l'occasion, nous expérimentons un hybride entre notre jeu version enfant et version adulte. Comment ? En introduisant pour les terminales des notions de RSE entre notre partie VR et notre partie fresque de l'abeille.


Nous avions déjà joué avec deux classes de 5e notre version enfant 3h et le niveau entier de 6e notre version 1h à la Croix Blanche. C'est donc reparti pour une nouvelle expérimentation basée sur le volontariat ! Nous remercions vivement nos participants pour leur curiosité et le temps qu'ils nous ont donné sur leur après-midi de libre.



On commence par leur demander leurs attentes pour les 3 prochaines heures.

Plusieurs choses reviennent : en apprendre plus l'écologie, qu'est ce que c'est que la RSE, quel est leur impact sur la biodiversité, on nous a parlé de VR, en apprendre plus sur les abeilles, et surtout, il parait que cette formation peut-être valorisée sur Parcoursup ? On vous en parle rapidement 😉​


On commence par introduire la RSE car ils y seront très vite confrontés pour les prochaines années. Puis on parle évidemment de nos abeilles et l'urgence de la situation à devoir agir vite si ils veulent continuer à manger correctement.


Et cette fameuse valorisation sur Parcoursup ? Eh bien, parlons Open Badge.

C'est quoi ?

Un open badge est une image numérique qui renferme des informations sur une personne, une association ou une entreprise. Il sert à reconnaître les compétences de cet individu ou de cet organisme. Parce que la valeur d’un individu n’est pas uniquement représentée par son cursus universitaire, l'open badge permet de valoriser des connaissances, un savoir-faire ou un savoir-être, un engagement particulier, voire une contribution à un projet.


Ainsi, fort de nos partenariats existant, notre open badge Ambassadeur certifiera pour la première fois ces élèves de terminale qu'ils pourront apposer sur leur CV et le valoriser, comme tous les futurs participants à notre Je(u) !



Mais bon, il est temps de jouer alors laissons aux élèves le loisir de tester la VR qu'ils attendaient tant !

L'effectif réduit leur permet de prendre leur temps et d'apprécier au maximum les différentes séquences de la vie de l'abeille.


"C'est relaxant..."

"Oh non, j'ai le vertige !"

"Je m'y sens bien."


Différentes injonctions qui font sourire et nous confortent dans l'idée de toujours proposer de la VR.

D'ailleurs, pourquoi la réalité virtuelle pour parler abeille ? Est-ce que ce n'est pas une façon de faire à l'opposé des idées que nous souhaitons véhiculer ?

Nous entendons souvent cette phrase alors je profite de cet article pour en discuter avec vous.

Nous avons choisi la VR pour plusieurs raisons :


La première, pour permettre à tous de voir des choses que même les apiculteurs ne peuvent pas voir au quotidien. C'est impossible de se rendre tout petit pour rentrer à l'intérieur d'une ruche et y observer les abeilles à l'échelle d'un insecte !


La deuxième, on abat les barrières des personnes non-initiées qui de prime abord pourraient avoir peur de la piqûre, ou juste de l'insecte en général. Grâce au casque, on observe en toute sécurité.


La troisième, on ne dérange qu'une fois nos abeilles ! Car oui, ouvrir une ruche c'est à la fois les déranger, mais aussi en tuer un certains nombre à chaque intervention de l'apiculteur. Imaginez-vous qu'on vous arrache le toit de votre maison, vous ne seriez pas content sur le coup et encore moins quand il faut tout reconstruire suite au passage des géants !


La quatrième, c'est un levier de curiosité fort pour amener des personnes à s'intéresser à nos abeilles et à la biodiversité. Les nouvelles technologies attirent petits et grands et nous profitons des moyens nécessaires pour attirer et transmettre le message de notre Je(u).


La dernière, parce qu'on fait ça bien 😘​ Sébastien est à l'affût de la moindre occasion et tous nos casques sont de seconde main !


Toutes ses raisons font sens pour nous et nous permettre de diffuser notre message que nous trouvons important pour chacun. Et puis, il faut avouer que c'est génial d'entendre les joueurs kiffer leur moment à la place d'une abeille 🥰​



Revenons au jeu car nos étudiants sont déjà au moment de la fresque !



On attaque la partie biodiversité !

Pour ceux qui ont déjà fait une fresque du climat ou de la biodiversité. Vous connaissez déjà le principe. Ici, on fait une fresque de l'abeille.


Une fresque, c'est un atelier d’intelligence collective ludique qui permet d’appréhender le fonctionnement d'un thème, comment tout est lié et pourquoi il est essentiel d’agir.

Avec l'abeille, nous avons également rajouté les solutions. Car si nous souhaitons alerter et faire prendre conscience des enjeux plus qu'urgent, nous ne souhaitons pas décourager. Alors nous proposons des solutions pour agir et ne pas se sentir désarmé face aux différentes actions à accomplir.


Les élèves vont donc prendre connaissance de chaque carte, la comprendre, et construire ce grand tableau où l'abeille trône.







Les équipes s'organisent bien et de manière fluide. La fresque prend rapidement forme et les différents thèmes abordés sont compris.


Lors de la restitution des deux groupes, les deux thèmes choisis sont marquants.


Le premier groupe a choisi la carte "Se reconnecter". Pour un peu de contexte, je vous mets un extrait de cette carte :

"20 minutes par jour. C'est le temps préconisé en immersion dans la nature par jour pour un enfant afin de créer un lien positif à la nature qui perdure à l’âge adulte. [...]"

Cette carte leur a permis de se rendre compte qu'on observait plus du tout le vivant et avant même qu'on leur parle d'engagement, le groupe était déjà dans l'action à proposer d'aller marcher. Car ils se sont rendu compte par eux-mêmes de l'importance à garder un lien avec la nature.



Le deuxième groupe a pris la carte "Communication intensive". Voici un extrait : "Alors que la moyenne est de 20 appareils à la maison utilisant les ondes, les champs électromagnétiques peuvent avoir des conséquences sur la santé des salariés exposés. Leurs effets sur l’organisme peuvent être directs [...]"

L'élève qui a pris la parole a tout de suite parlé de leur téléphone, quel impact cet outil avait sur eux, réalisant eux-mêmes grâce aux applications de mesures du temps passé sur leur écran combien de temps était investit dans le téléphone. Et que pendant ce temps-là, ils ne regardaient pas ailleurs ou ne l'investissaient pas dans des activités qui leur tenaient plus à cœur. Les informations apportées par les cartes leur ont permis de se rendre compte également de l'impact santé sur eux, notamment psychologique.




Forts de ces trois heures bien remplies, les élèves ressortent également chacun avec un engagement personnel ET collectif. Via un concours instagram qui se déroule en ce moment même jusqu'au 14 février, chaque groupe porte un engagement avec lequel ils veulent entraîner leurs amis et leurs familles.



Le premier groupe propose de diviser son temps de douche par deux afin d'à la fois économiser l'eau, mais aussi sur sa facture ! Ils ont bien compris que l'argent peut être une grande source d'inspiration quand il s'agit d'emmener les gens 😏​



Le deuxième groupe invite chacun à remplacer un trajet en voiture par semaine par un trajet à vélo ! Top pour se remettre au sport tout en faisant un geste pour notre planète 😄​



Nous remercions Florence et Christelle qui nous ont permis de revenir jouer au sein de leur établissement avec des élèves volontaires et impliqués !


Merci une nouvelle fois à eux pour leur curiosité et leur bonne humeur ! Bravo à vous !


Manon - Sebastien pour Erine Transition


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page